14 rue du Chapitre

Hôtel de Régis qui date du XVIII siècle.

La clef magique ne marche pas ici, mais un jeun homme en vélo nous ouvre la porte. On trouve des magnifiques sculptures sur les murs ainsi que les vestiges d’un ancien puits, très typique pour la ville de Nîmes. Grace à la source qui se trouve aux Jardins de la Fontaine et les eaux souterraines une grande partie des cours intérieurs furent équipé de puits – un grand avantage pour la vie quotidienne à l’époque, encore plus dans un endroit aussi sec que la Garrigue.  Sur le mur de droit apparait un blason qui représente une tour de garde qui semble légèrement abimé. Il rappelle le blason de Sumène, se pourrait-il que Monsieur Roverié de Cabrières, l’aristocrate qui a bâti la maison venait de là-bas ? Après une recherche j’ai découvert que le blason en question appartient à la famille Mérez – une famille d’aristocrates qui a longtemps possédé la maison et qui disparait pendant la Révolution.

Ici le puit traditionel des cours de Nîmes, alimenté par la source des Jardins de la Fontaine.

« Le sieur Jacques de Merez, l’aîné, chanoine de l’église de Nimes, a, de son vivant, fait placer là son tombeau et un petit oratoire en l’honneur du Christ et de la Vierge Marie se tenant près de la Croix. An de l’ère chrétienne 1614. »

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Carte

Point de vue d'un habitant