3 – Château d’Assas, Le Vigan

« Pourquoi à chaque fois que je pose un pied devant cette bâtisse,  je ressens cet espèce de chatouillement dans le creux du ventre ? Mélange d’appréhension incompréhensible et d’émerveillement. Quand j’était petite fille, j’en rêvais. Dans chacun de mes rêves, je rêvais d’habiter pareille demeure. Je rêvais de faire glisser ma main le long de la rambarde en descendant les escaliers, parée de robes merveilleuses. Peut-être est-ce pour cela que cet endroit me touche tant. L’espace d’un instant, seul moment suspendu, quand je traverse la cour avant de pouvoir pousser la porte, je m’imagine princesse ou, plus modestement comtesse. Les murs que mon esprit bâtissait petite, je marche parmi eux à présent. C’est une façon pour moi de toucher à un rêve qui jusque là, relevait de l’impossible et de mon imaginaire.  Il y a une autre chose qui rend ce bâtiment encore plus cher à mon cœur : c’est le nombre incalculable de livres et autres bribes d’art qu’il renferme. N’est-ce pas merveilleux de côtoyer tant de culture et de connaissances en passant le pas de la porte ? Pour moi, sans aucun doute, ça l’est. Il est toujours étrange de marcher dans un rêve. Il est rare que l’on laisse dans sa vie un peu de place à l’irréalisable. »

Manon

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Carte

Circuler ou se caler ?

Dans la même carte