4 – Le banc à Vénéjan

« Malgré la couleur verte qui règne dans ce parc, celui-ci est désert de monde. Du coup, les oiseaux ne chantent plus car ils y sont malheureux, les fleurs préfèrent se dégrader en attendant impatiemment les rites de l’automne, les arbres en viennent à perdre leurs feuilles avant le moment fatidique.

Voilà , tout ceci à cause de la pénurie d’infrastructures mises à disposition pour les villageois. Mais bon, vous me direz qu’il faut de tout pour faire un monde ! »   

Arnaud

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Carte

Circuler ou se caler ?

Dans la même carte