Passerelle de rue de l’Aspic

La maison des Atlantes

Construit en 1676-1677 pour un marchand de soie. La soie, un produit de luxe à l’époque coûtait plus cher que l’or explique en quelques sorte l’aspect luxurieux de la maison. La porte d’éntré est orné de deux Atlantes qui supporte le poid de la structure en pierre. La cage d’escallier est décoré des sculptures des lions. A l’interieur se trouvent des appartements particuliers qui cachent d’autres sculptures et gravures.

La cour interieure sous la pluit, ici aussi on trouve un puit.

Vu sur la rue.

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Carte

Point de vue d'un habitant