rue Vincent Faïta

Santiago Porter, né en 1971 à Buenos Aires. Il vit et travaille à Buenos Aires.
Ses œuvres ont été exposées en Argentine et à l’étranger, et font partie de plusieurs collections publiques et privées. En 2002, il a reçu la bourse Guggenheim et a été aussi primé par la Fondation Antorchas de Buenos Aires. La même année, il est invité à participer à une résidence pour artistes visuels du Banff Centre for the Arts au Canada. En 2007, il reçoit une bourse pour rejoindre le programme Intercampos III à la Fondation Telefonica à Buenos Aires et il obtient le premier prix de photographie de la Société Centrale d’Architectes de Buenos Aires. En 2008, il obtient le prix Petrobras-Buenos Aires Photo. Il est l’auteur des ouvrages Piezas (2003) et La Ausencia (2007).
Photographies récentes (2007-2009)

« Ce qui reste après l’absurdité et la violence. Une grande partie des diverses aberrations qui ont eu lieu dans l’histoire politique contemporaine de l’Argentine peuvent être interprétés dans les fissures de l’architecture qui survivent aux protagonistes.
Avec ces préoccupations comme prémisse et avec mon intérêt pour la représentation de l’absence, de l’espace et des histoires, j’ai décidé de travailler sur certains bâtiments et monuments. Cette décision a plusieurs raisons possibles: de l’usage métaphorique, vise à faire quelques commentaires sur l’histoire jusqu’à des fins presque taxonomiques.
Ensuite j’ai travaillé sur ces images comme si elles étaient des portraits-ressource pour démontrer les différentes couches de l’histoire accumulée, en supposant que ces fissures-nous racontent des histoires comme des rides sur le visage d’une personne. »

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Carte

Pano's BIP